Voir la galerie sur le village de Saint-Trinit (28 photos)

Voir sur Google Maps

Eglise de la Sainte-Trinité XIe siècle - Chapelle Saint Roch - Sources et liens

Histoire ...

blason Saint TrinitLe passage des hommes du néolithique est attesté par différents types d'outillage (haches, racloirs, pointes de flèche, etc.) retrouvés sur le territoire de la commune. Mais jusqu'à présent aucune trace de colonisation romaine n'a pu être identifiée.

Au Moyen-Age, le nom de Santa Trinitat est attesté dès 1082. Il est lié au prieuré bénédictin bâti par des moines. Ripert de Mévouillon ancien évêque simoniaque de Gap, pour obtenir le pardon de ses fautes, avait donné à l'abbaye de Cluny tous ses domaines du plateau d'Albion.

Au XIIe siècle, l’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon est propriétaire de l’église paroissiale, dont elle perçoit les revenus.

En 1118, cette possession de l'ecclesia Sanctae trinitatis cum ipsa villa est confirmée par une bulle de Gélase II. Mais au XIIIe siècle, ce fief passa dans la « mouvance et majeure seigneurie » des évêques de Carpentrasa. Le prieur décimateur, qui dépendait toujours de l'abbaye Saint-André, percevait l1/16ème des récoltes et les Agoult da Saut, seigneurs civils, le dixième.

En 1253, un conflit au sujet de la dîme opposa Raymond d'Agoult à dom Calvéria de Villeneuve. Un arbitrage eut lieu et les bénédictins furent déboutés.

Lors des guerres de religion, l'appartenance de Saint-Trinit au comté de Sault, proche des Baronnies protestantes, fit craindre des attaques de la part des religionnaires. Le village étant ouvert, c'est-à-dire non ceint de remparts, les habitants fortifient leur église en 1580, ce qui contraint à la démolition de la voûte et d'une partie de la nef romane.

L'apparition des épidémies de peste suivit les guerres. Pour s'en protéger, il fut édifié, à côté de l'église, entre 1629 et 1630, une chapelle qui fut dédiée à Saint Roch.

Eglise de la Sainte-Trinité XIe siècle ...

Elgise de la Sainte TrinitéL’église construite au début du XIe siècle est un superbe édifice, qui a fait l’objet de plusieurs remaniements et de restaurations et a été classée Monument Historique le 24 mars 1915. Elle est remarquable par le parfait équilibre de ses volumes et constitue un échantillon exemplaire de l’architecture religieuse romane de la Haute-Provence.

Elle est constituée d'une courte nef, d'une travée de chœur et d'une abside pentagonale voûtée en cul-de-four. Un arc triomphal sépare la nef de la travée. Cette église n'est pas celle citée dans la bulle de Gélase II, puisque nombre d'éléments architecturaux, ramènent se construction, pour le chœur et la travée, au milieu du XIIe siècle. Quant à la nef, elle ne fut achevée qu'un demi siècle plus tard. Sa voûte a été entièrement refaite en 1652.

Chapelle Saint Roch XVIIe siècle ...

St Trinit-Saint RochElle est édifiée en 1630, comme la plupart des chapelles votives dédiées à Saint Roch, pour conjurer la peste.

De plan rectangulaire, elle est précédée d’un auvent avec une porte en plein cintre surmontée d’un oculus. La cloche quant à elle date de 1864.

Sources et liens ...

Saultenprovence.com

Saint Trinit sur Wikipédia

___________
haut de page