La Génèse des Demoiselles Coiffées | Carte IGN | Liens

Voir La Galerie Photos des Demoiselles Coiffées

Demoiselles Coiffées du Sauze-du-lac (Hautes Alpes)

Les Demoiselles Coiffées, plus communément appelées "cheminée de fées", sont des formations originales dues au travail de l'érosion. Elles se présentent sous forme d'une colonne de conglomérat divers supportant un rocher plus ou moins volumineux.

Un Phénomène géologique récent ...

Erosion

Lors de la dernière phase glaciaire (le Wurm il y a 20 à 40 000 ans environ), une langue glaciaire locale s'est développée au Sauze sur le flanc ouest du Morgon et du Morgonnet, affluent sans doute du glacier de l'Ubaye.

Le tracé des langues glaciaires était un peu différent de celui des vallées actuelles et le glacier principal de la Durance s'écoulait par la vallée de Chorges/La Bâtie-Neuve, contournant par le nord le massif du Dôme de Remollon, en calcaires résistans du Lias (Jurassique inférieur) et creusant dans les marnes tendres de l'Oxfordien (Jurassique supérieur).

A la décrue glaciaire, le creusement dans les marnes de l'Oxfordien au droit du Sauze était tellement important que la vallée de la Durance a fini par rejoindre, par un phénomène de capture, le tracé de la vallée de l'Ubaye au droit du barrage actuel de Serre-Ponçon.

Avant la dernière période de glaciation du Wurm, il s'est certainement installé sur les versants un réseau hydrographique affkuent de la Durance, entaillé dans le substratum schisteux, avec sans doute de profondes robines.

La dernière glaciation a vu se développer, outre le glacier durancien, des marnes glaciaires sur les versants qui se sont installés naturellement dans les zones de dépression et ont ainsi creusé, élargi et calibré le réseau hydrographique en une large cuvette à flanc de versant, profonde de plusieurs dizaines de mètres.

Le glacier local du Sauze, après avoir creusé dans les marnes schisteuses tendres, a abandonné à la fonte des glaces les produits qu'il transportait, laissant ainsi un "placage" de moraines glaciaires épais de quelques dizaines de mètres.

A la décrue glaciaire, le réseau hydrographique s'est réinstallé, avec une implantation toujours un peu différente de celle du réseau hydrographique initial et il a creusé des dépôts morainiques, mettant à jour localement le substratum schisteux, mais sans en avoir atteint la base au droit des 2 vallons qui encadrent le site des Demoiselles.

La Génèse des Demoiselles Coiffées ...

Wurm

Les dépots glaciaires du quaternaire recouvrent une large partie des marnes noires sédimentaires de la vallée de la Durance. Au cours de la dernière période glaciaire, le niveau du glacier de la Durance a atteint l'altitude de 1350 m.

L'apparition des Demoiselles Coiffées est due à l'érosion de ces dépôts, sous l'action commune des eaux de ruissellement, du vent et de la neige. Lorsqu'un gros bloc de pierre, transporté jusqu'ici par les glaciers géants du Queyras, fait obstacle à la pluie et à la neige, l'érosion des terres à la périphérie du bloc rocheux va permettre de dégager progressivement une colonne de terre coiffée d'une pierre.

Ces piliers de terre et de pierres se solidifient progressivement grâce à un phénomène de capillarité.

En effet, lorsque l'eau s'écoule au pied d'une Demoiselle Coiffée, on trouve une zone où la terre est plus sèche, plus poreuse. Aussi, comme pour une éponge, l'eau a tendance à remonter doucement à l'intérieur de la colonne. Lorsqu'elle sévapore, l'eau abandonne de nombreux sels minéraux, qui vont cimenter ces piliers faits de terre, de cailloux et de sable.

Ces colonnes ne se développent que sur des crêtes morainiques, sur des versants méridionaux très exposés aux vents dominants, au agents météorologiques et au soleil.

Liens ...

Randonnées autour de Serre-Ponçon
Cheminée de Fée sur Wikipédia
Les Demoiselles Coiffées sur le site de la mairie du Sauze-du-Lac

___________
haut de page