Carte IGN sur Géoportail | Vue satellite sur Géoportail | Carte de Cassini (XVIIIe)
Plan du vieux village de la Motte | Les seigneurs - Sources - Liens | Glossaire

Le Village

La Motte du CaireLe village de La Motte du Caire se situe à une vingtaine de kilomètres au Nord/Est de Sisteron. La commune s'étage de 627 à 1551 m sur une surface de 2727 hectares.

Le nom de La Motte apparaît en 1080 lorsqu'une famille locale donne un prieuré à l'abbaye Saint-Victor de Marseille au lieu dit La Mota (La Mota fait référence à une colline).

Le castrum* de La Motte se trouvait sur la butte autour de laquelle le village est lové au Sud/Ouest. Cette colline se nomme d'ailleurs Le Château. Aujourd'hui il ne subsite presque rien de ce château si ce n'est quelques traces d'organisation qui restittuent une plate-forme et une basse-cour soutenues pas des contrebutements de pierre. A la place se trouve un "château" d'eau cylindrique en béton.

Ce castrum est attesté dans le douaire* de Béatrice de Savoie au début de XIIIe siècle. La communauté était peu importante et sa contribution au droit de cavalcade* du 28 décembre 1237, mentionnée dans les status de Sisteron, était d'un cavalier avec cheval d'arme* et un fantassin.

En 1315, le territoire de La Motte compte 160 feux*. En 1471, la population, victime des épidémies, de la famine et de l'insécurité due aux pillages incessants de soldats en déroute chute, et on ne compte plus que 88 feux. Pendant les guerres de religion, les Ligueurs occupent le village en 1585.

Les Edifices Religieux et le Vieux Cimetière

Vieux cimetière de la motteL'église actuelle de St-Marie-Madeleine et de la Trinité, date de 1851. Elle remplace une église dédiée à St Catherine et à St Etienne dont elle conserve le clocher (construit en 1785).

Accolé à sa face Ouest se trouve un vieux cimetière aujourd'hui à l'abandon, ou le temps semble s'être figé. On y trouve quelques tombes comportant encore leur épitaphe. On y trouve également deux tombes de descendants de la famille Hugues, qui régna quelques temps sur La Motte (voir c-dessus). J'ai donc fait une galerie photo sur ce curieux petit cimetière.

Il éxistait un prieuré, le prieuré de St Etienne sur la rive gauche du torrent du Grand Vallon, dont il ne reste rien.

Le couvent et l'église des Trinitaires sont constuits au XVe siècle et forment un bourg distinct au Sud du village. Ils seront en activité jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Le derbier culte y fut célébré le 28 mars 1791 par le père d'Hugues. Le couvent deviendra une auberge et l'église une écurie. Aujourd'hui, le bâtiment, bien qu'aillant subit de nombreuses transformations, éxiste toujours et abrite des logements.

La Motte à vue s'ériger en ses murs au fil des siècles, de nombreuses chapelles :

- 1475 Sainte Catherine
- 1551 Des Saints Innocent
- 1552 Saint Sébastien
- 1553 Saint-Etienne
- 1575 Saint Jean-Baptiste ou Saint Jean
- 1592 Saint Lazare
- 1604 Saint Arey
- 1673 Saint Joseph des Trinitaires
- 1708 Saint Martin et Saint-Joseph-agonisant
- 1746 Reconstruction de la chapelle Sainte Anne

Les Seigneurs

Blason La Motte du CaireUne famille la Motte (De Mota) est mentionnée en 1309 et 1339. Elle est encore représentée par Isabeau de la Motte en 1596 et par ses héritières, Marguerite et Adrienne en 1621.

Les principales familles sont les Beaufort (1353-1633) et les Hugues (1633-1789).

Source des commentaires

Les Hautes Terres de Provence Les Hautes Terres de Provence
Itinérances Médiévales
Association Les Hautes Terres de Provence
Editions C'EST-Â-DIRE
(2008)

Ce livre est également disponible à Sisteron à la Médiathèque André Roman

La Motte du Caire sur Wikipédia

Liens

Geo-alp - Données Géologique pour La Motte du Caire

La Motte du Caire- Site officiel

Association - Au Coeur de La Motte

___________
haut de page

Glossaire

*Castrum
Terme d'origine latine qui désigne un camp militaire. Au Moyen-Âge, il désigne un ouvrage fortifié, une tour, la plupart du temps en bois puis bâtie en pierre aux XIe et XIIe siècles. Il donne le mot château à comprendre dans le sens militaire et de protection.

*Douaire
Il s'agit d'un droit ancien désignant la portion de biens que le mari réserve à son épouse dans le cas ou celle-ci lui suirvivrait. La bénéficiaire est dite douairière. Le douaire est un élément fondamental du droit des gens mariés sous l'Ancien Régime.

*Cavalcade
Droit du suzerain de lever une troupe constituée d'hommes de différents villages.

*Cheval d'arme
Cheval qui était utilisé par les armées. Idéalement il devait marcher vite, très longtemps et agréablement sous un très gros poids (120 à 150 kg)

*Feux
Famille partageant le même toit. Le feu (ou foyer) était l'unité de base pour l'assiette des impositions. Il est aujourd'hui d'un grand secours pour l'histoire de la démographie. Edouard Baratier (Démographie provençale-1961) porpose dans les régions rurales de multiplier par 4,5 à 5 le nombre de feux pour avoir une bonne estimation du nombre d'habitants.

___________
haut de page