Vue satellite sur Géoportail | Carte IGN sur Géoportail | Carte de Cassini (XVIIIe)
Les seigneurs et les édifices religieux de Vaumeilh | Sources - Liens - Glossaire

Vestiges du Château - XIIe ...

Voir les photosDu château de Vaumeilh, il ne reste qu'une tour à demie-ruinée, restaurée récemment, quelques bases de murs, un arc de pierre, la base de ce qui semble avoir été un puit circulaire. Les vestiges de la tour dominent le village de Vaumeilh, à 604 mètres d'altitude. D'ici, la liaison optique était possible avec le château de Sigoyer-Malpoil.

Le château était composé d'une tour de guet, d'un grand bâtiment central, un logis et d'une petite chapelle. De cet ensemble, il ne subsiste aujourd'hui que la tour ruinée ainsi qu'un encadrement de porte de l'église, en pierre taillée, intégré dans un mur d'habitation. Le pigeonnier seigneurial plus bas dans le village à l'Ouest éxiste toujours.

Le castrum de Vaumeilh est cité dans les biens de Béatrice de Savoie mentionnés dans la charte du 18 septembre 1232. Le seigneur de Vaumeilh a des obligations, notamment celle de fournir à la baillie de Sisteron, conformément à ses statuts de 28 décembre 1237, duos milites cum equis armatis et unum non cum equo armato Deux cavaliers avec cheval d'arme* et une fantassin. Chaque castrum a en effet des charges conformes à son importance. Pour ce critère de mise à disposition d'hommes d'armes, seuls Bayons et Valernes sont plus sollicités que Vaumeilh.

Le Village ...

Voir les photos du villageDu village médiéval de Vaumeilh, il ne reste rien. Celui-ci était blotti sur les flans Sud et Ouest de la motte castrale. Il était fortifié. Dans le village se trouve au sud un passage vouté qui pourrait me semble t'il, ètre, bien que remanié au fil des âges, un vestige d'une porte dans le rempart. Mais cela n'engage que moi ! ... On trouve également une vieille calade qui monte dans le village vers le château. Je ne sais pas de quand elle date précisément.

Le village est implanté au confluent de trois torrents; le torrent de Syriez, le ravin de Miseret et le ravin de Rabanelles. Il culmine à 604 m au niveau de la butte castrale et à 1055 m au point le plus haut de son territoire, soit la Tête des Monges qui se trouve à 4 km environ à l'Est du village. La commune s'étend à l'Ouest jusqu'au lit de la Durance.

Grâce à sa situation géographique, Vaumeih fut de tous temps, un lieu de passage très convoité, comme en témoignent le prieuré et le péage de Chanes. (Chanes se trouve à 2 Km à vol d'oiseau à l'Ouest du village)

Le nom de Vaumeilh (de Vaumel) apparaît dans une charte de l'abbaye Saint-Victor de Marseille en 1171.
Il est décliné sous plusieurs formes comme Vaumilio, Vomelio, Vaumeio, et se décompose en deux racines: Val et Mel. Dans le pays, d'autres villages ont cette même racine Val: Valavoire (Valdadoria en 1030) Valernes (Valernensium en 1069).

Les seigneurs de Vaumeilh ...

Blason de VaumeilhAlphonse Ier, marquis de Provence et roi d'Aragon, donne des terres à Gaudemard de Vaumeilh en 1176. Elles représentaient une partie du castrum et de son territoire, mais le roi s'y réservait les droits de justice et d'albergue*.

Aux XIIIe et XIVe siècles, ce sont les Vaumeil, les Laveno et les comtes de Provence qui régissent le territoire. Ensuite se succèdent la Cour royale d'Aix au XIVe, les Beaufort du XIVe au XVIIe, les Baratiers du XVIe au XIXe , les Ornesan du XVIe au XVIIIe et les Hugues du XVIIe au XVIIIe.

L'état féodal de Chane, arrière-fief de Vaumeilh, montre que les évêques de Gap sont co-seigneurs du territoire de Chane au XIIIe siècle, avec philippe Laveno, également seigneur de Sigoyer-Malpoil, en 1286 et 1289.

___________
haut de page

Les Edifices Religieux ...

Les Edifices religieuxDans le vieux village se trouvait l'église Saint Sixte et Saint-Sauveur aujourd'hui disparue. Il y eu également une chapelle Saint-Thiers ou Saint Thyrse dont on parle dans le cadastre de 1714, également disparue, et dont on ignore l'emplacement précis.

On trouve au Nord/Ouest de la commune à environ 12 Km sur un plateau à proximité de la ferme des Hauts Plantiers la chapelle Saint-Marcellin. Sa date de construction n'est pas connue.

L'église paroissiale actuelle, Saint Marcellin d'Embrun se trouve au Nord/Est de la place du village prés du pont qui enjambe le ravin des Misseret. On ne connaît pas la date de son édification. On sait que l'évêque Artus de Lionne est venu visiter cette église le 4 mai 1641. Cette église fut démolie et reconstruite dans les années 1860. La voûte fut refaite en 1870. La nef à trois travées et le chœur voûtés en berceau, datent du XIXe siècle. Le collatéral, voûté d’arêtes, est la seule partie de l’ancienne église qui ait subsisté.

Source des commentaires

Les Hautes Terres de Provence Les Hautes Terres de Provence
Itinérances Médiévales
Association Les Hautes Terres de Provence
Editions C'EST-Â-DIRE
(2008)

Ce livre est également disponible à Sisteron à la Médiathèque André Roman

Vaumeilh sur Wikipédia

Fondation Patrimoine Tour de Vaumeilh

Liens

Geo-alp - Données Géologiques pour Vaumeilh

Glossaire ...

*Cheval d'arme
Cheval qui était utilisé par les armées. Idéalement il devait marcher vite, très longtemps et agréablement sous un très gros poids (120 à 150 kg)

*Droit d'albergue
Le droit d'albergue est un droit prévu dans des actes de donation fait par un seigneur obligeant le bénéficiaire, vassal, écuyer, gens d'arme, congrégation religieuse et tout sujet à lui offrir le gîte et le couvert une fois l'an.
Le droit d'albergue est apparu dans les temps anciens quand les seigneurs n'avaient pas de gîte commode quand ils voyageaient dans leurs domaines.

___________
haut de page