Agrandir le plan

Nous allons visiter le village de Peyruis ainsi que son château, nous verrons également la chapelle Saint Roch, quelques vues panoramiques depuis le château, ainsi que les jardins, nombreux dans ce village ou l'eau de source est abondante et qui plus est potable.

Le Village | Chapelle St Roch | Eglise St Nicolas| Le Château | Les Jardins | Vues du village et panoramas

Un peu d'histoire ...

Blason de PeyruisPeyruis est une commune des Alpes-de-Haute Provence située sur la rive droite de la Durance, le long de la RN96, à 5 km des Mées et 10 km de Château-Arnoux.

Le nom de Peyruis proviendrait de Petronius-Ruit, consul romain C. Petronius

Au sommet du village se trouve les ruines d’un château féodal qui fut construit au cours de la première période de la Renaissance.

Le territoire de Peyruis était occupé par le peuple gaulois des Cavares. Vers 500, saint Donnat se retire à proximité (lieu-dit combe de saint Donnat). Le village, propriété du comte de Provence, puis donné en 1319 à Pierre de Vie.

Honorat de Peyruis, seigneur du lieu depuis 1456, en est dépossédé en 1481, au profit de Palamède de Forbin, premier gouverneur de la Provence rattachée à la France. Sa famille lui succède jusqu'en 1647.

Durant la Révolution, la commune compte une société patriotique, créée après la fin de 1792, épurée le 5 frimaire an III par le représentant en mission Gauthier. C'est à ce moment que le château, symbole de la féodalité, est démoli. L’éphémère commune de Piosin lui est rattachée dès le début de la Révolution.

Le nom du village, tel qu’il apparaît la première fois en 1068 (Petrozium), fait l’objet de différentes interprétations :
- Selon Jules Reymond, son nom viendrait de Petronius ruit, consul romain tombé dans une embuscade. L'origine du village remonterait au IIe ou au IIIe siècle.
- Selon Ernest Nègre son nom fait référence au territoire pierreux (latin petra + ucium).

En parcourant les rues et ruelles du village ancien, on peut admirer des restes de gentilhommières construites vers la fin du XVe siècle, avec leurs fenêtres à meneaux,
des portails, en particulier celui de l'ancienne Mairie avec sa corniche en dentelle.

L'église paroissiale dédiée à St Nicolas, le patron de la paroisse est St Roch, remonte à La haute antiquité. La nef principale soutenue par huit gros piliers passe pour être un ancien temple.

Peyruis s'enorgueillit de 6 fontaines qui délivrent une eau potable à longueur d'année, ce qui lui vaut l'appellation de "Peyruis pays de fontaines".

Le Château (XIIème) ...

Construit au XIIe siècle, il est reconstruit en partie au XVIe siècle, avant d’être détruit à la Révolution française. Le donjon de l’ancien château fort, transformé en pigeonnier, et une tour en ruines dominent le village.
Une fois sur place la visite du lieu est intéressante. On y découvre les vestiges des deux anciennes portes d'accès, une sur la façade nord qui donne sur une première cour dans laquelle on peut voir les ruines de batiments, ainsi qu'une seconde cour en contrebas à laquelle on accède par un escalier, la seconde porte, ou plutôt portail dont il ne reste que les montants de pierre, se trouve au sud-ouest du château.
Au sud, on trouve une serie de murs en restanques, dons le plus haut est percé d'une série d'arc toujours en parfait état. On trouve ici des vestiges de réserves d'eau.

Le château est à l'abandon et ouvert, donc accéssible gratuitement. Depuis les esplanades, on a une vue splendide sur la vallée de la Durance du nord au sud, ainsi que sur le village de Peyruis dont on comprends bien d'ici l'agencement moyennageux.

Sources :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Peyruis | http://salignac04.e-monsite.com/categorie,-la-region,1079442.html

___________
haut de page