Carte IGN Geoportail | Vue satellite

Voir la galerie photo

Taulignan

blason TaulignanLa cité qui compte 1597 habitants, est dominée à l'Est par la montagne de La Lance
et s'ouvre au Nord vers les bois de Taulignan. TAULIGNAN est une cité médiévale dont le bourg fortifié est entouré d'une enceinte circulaire de 700 m de développement qui constitue les murs extérieurs d'habitations privées.
Les remparts qui datent du XIVe siècle sont toujours présents aujourd'hui avec leur onze 
tours sur les quatorze qui existaient à l'origine. 

Histoire

planTaulignan était jadis une seigneurie qui appartenait au XIIe siècle à Bertrand de Taulignan, vassal du baron de Montauban, qui pour des raisons financières céda son fief aux Poitiers en 1295 (Comte de Valentinois).

Jusqu'à la révolution, les successions vont se faire par le biais des mariages et des héritages. Taulignan devint possession des Bressieu, Aleman, Monteynard, Grolée de Virville, Senozan, Talleyrand-Périgord et Noailles. La dernière chatelaine, Nicole de Lamoignon de Senozan, soeur de Malesherbes, incarcérée à la conciergerie avec son amie Elisabeth de France, monte à l'échafaud en mai 1794.

C'est cette même année que la Convention donne ordre de la destruction du château, dont la superficie représentait le 1/3 du village à l' intérieur de l'enceinte. II ne reste donc aujourd'hui que le soubassement, la salle de garde transformée en lavoir et un pan de mur de sa propre enceinte.

Un grand nombre de maisons au sein du village ont de très belles façades des XVe, XVIe et XVIIe siècle. Ceci est un signe de la richesse que connaissait alors le pays.

Taulignan fut un lieu de passage et de commerce (orfèvres, boisseliers, tailleurs de pierres, armuriers, tapissiers, etc...). Le village fut également un lieu de passage pour les grandes invasions du IIIe au Ve siècle . Le "chemin des Invasions" existe toujours et relie le village au Pont au Jas. C'était un itinéraire emprunté par les pèlerins qui se rendaient à Compostelle ou au Moyen Orient. Les pèlerins disposaient dans le quartier de l'Alançonne d'un relais des Hospitaliers de Jérusalem avec prieuré, léproserie, une chapelle "Saint Marcel" du XIIe siècle.

Taulignan a suscité au cours des siècles l'attention de quelques grands personnages :

TaulignanAu VIIIe siècle, Pépin le Bref aurait conquis Taulignan après un combat sur la Berre. En 805, Charlemagne céda Taulignan à I 'Abbaye italienne de Novalaise (Savoie) qui rétrocéda la ville au XIe siècle au Duc de Mévovillon, seigneur des Baronnies.

En 1579, Catherine de Médicis en visite au Parlement de Grenoble assista aux débats opposant les habitants de Taulignan à leur seigneur, Antoine Aleman, à qui ils refusaient manu militari, I'entrée de la ville de ses amis protestants. Elle suggéra qu'une poterne soit ouverte à l'usage exclusif du seigneur et de ses amis. D'où "Porte de la Poterne". Jusqu'à cette date il n'y avait que deux ouvertures dans les remparts, la Porte Nord et la Porte Boucharde.

Après la révolution Française, le couvent des Augustins Déchaussés qui occupait l'emplacement de l'actuelle Mairie et de son jardin, devint propriété de la commune.La Municipalité voulait faire de l'église Saint Augustin I 'église paroissiale à la place de l'église Saint Vincent qu'elle jugeait en mauvais état et trop petite. Mais les Taulignanais tenaient à leur église. II en résultat des années de procédures entre l'évêché et la Commune. C'est Napoléon qui régla le problème par le décret de Schönbrunn où il se trouvait après la bataille de Wagramm pour signer le Traité de Vienne. II conféra à la Commune la propriété du couvent des Augustins Déchaussés à condition de ne pas faire de l'église Saint Augustin I 'église paroissiale, mais une maison curiale ou à des fins d'intérêt public.

Taulignan était au XIXe siècle une ville prospère principalement grâce au Moulinage de la soie qui employait plus de 400 ouvrières. Le Musée de la soie, installé à Taulignan, entretient le souvenir de cette industrie qui fit la prospérité du village au XIXe siècle.

En 1861, la ville comptait 2400 habitants dont 2100 résidaient dans la cité. Aujourd'hui, sur les 1600 habitants, 160 vivent â l'intérieur de l'enceinte.

Sources et liens

- Site du musée du Ver à Soie
- Wikipédia Taulignan

___________
haut de page