Voir la Carte sur Geoportail | Vue satellite | Plan de Tallard | Liens | Le Château

Voir La Galerie Photos du Village

Histoire du Bourg ...

Eglise Saint Gregoire

Tallard BlasonLe village de Tallard fut cité pour la première fois dans une charte du VIIe siècle et signifiait « ville vieille » ou « ville haute » dû à sa situation géographique initiale, en position défensive (sur le flanc de colline en face du village).

Entre le VIIIe siècle et le Xe siècle les Sarrasins partaient d’Italie pour aller en Provence ou en Espagne et traversaient les Alpes, et Tallard était le chemin le plus court. Ils étaient connus pour piller et saccager tout sur leur passage.

TallardEn 739, Charles Martel pourchassa les Sarrasins de Provence et des Alpes. En plus de sa victoire en 732 à Poitiers, il réussit à sauver la chrétienté occidentale. Pour le remercier le pape lui offrit « les Clés de Saint Pierre » (clés du paradis) qui seront honorées sur le blason de la famille Clermont-Tonnerre.

Sous la régie des Princes d’Orange, les Tallardiens descendirent dans la vallée et élevèrent une tour en bois en haut d'une butte, tour de défense, sous laquelle la population se réfugia peu à peu, pour se protéger mais aussi pour le coté pratique vis-à-vis du commerce. Ce sera plus tard l’emplacement du château.

À partir du Xe siècle, Tallard va se protéger des brigands et des voleurs en élevant des remparts, dont on peut voir encore les traces. Le Reynaudia (ruisseau qui vient du nord) encercle les remparts et des portes qui venaient s'appuyer contre les murailles permettaient de pénétrer dans le village. L'entrée se faisait à la Porte Belle, dont on voit la maison du gardien. C'est lui qui autorisait ou non le droit de passage dans le village.

Les Princes d’Orange accordent une Charte de Liberté aux Tallardiens en 1209. Les Tallardiens gardent les clés de la ville. En 1215, Tiburge, veuve du Prince d’Orange et son neveu vendent tous les droits et la seigneurie de Tallard aux Chevaliers de l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem (anciennement appelés Ordre de Malte) qui vont jouer un rôle de charité, combiné avec l’ordre militaire et religieux. Ils vont protéger les pèlerins et les voyageurs. Leur Commanderie va siéger pendant 107ans. En 1322, les Chevaliers échangèrent Tallard contre un comté situé en Sicile qui appartenait à Arnaud de Trians, neveu du Pape Jean XXII et maréchal de justice à Avignon.

On observe une évolution importante du village au fil des siècles. A partir du Xème siècle, des remparts ont encerclé le village ainsi que le ruisseau le Reynaudia (ruisseau qui vient du nord). Des portes permettaient de pénétrer au coeur de la cité médiévale, surmontées d'un pont-levis. Un gardien autorisait ou non le droit d'entrer.

Après les Guerres de religion, au XVIIème siècle, peu à peu, les entrées des maisons, qui s'appuyaient contre les murailles, vont s'ouvrir peu à peu. Des ouvertures vont être pratiquées, d'abord à l'étage, puis au rez-de-chaussée, lorsque le ruisseau du Reynaudia, qui se jette encore dans la Durance, sera recouvert d'une voûte.

Autrefois, la Durance arrivait au pied du village de Tallard. Pour accéder à leurs terres, les paysans étaient obligés de traverser la Durance à l'aide d'un bac et est attesté en 12915. Un autre est établi pour la desserte du hameau des Boulongeons à partir du bourg, pour 20 passages par jour, au XIXe siècle6. Un passeur faisait traverser la rivière à la "Porte Durance", la seule porte encore visible aujourd'hui.

A la Révolution française, on va dévier le lit de la Durance pour accéder directement aux jardins qui seront surnommés "Les conquêtes". En 1860, le premier pont qui traverse la Durance est construit mais il sera emporté par les crues des 31 mai et 1er juin 1877.

Dans le centre historique,les ruelles étaient très étroites; tellement étroites que l'on pouvait se faire passer des affaires en tendant une corde entre les fenêtres des maisons. Aujourd'hui encore on peut observer cette schéma dans le village. Dans certaines maisons les caves communiquaient entre elles. C'était un moyen stratégique, en cas d'attaque, de se déplacer sans être vu en surface.

La Placette était la place principale du village. Elle y réunissait les commerces tels qu'un marchand de chaussures, une boucherie, trois épiceries, une matelassière ou encore un ferblantier. Un puit était présent à l'entrée de la rue, on peut y voir ses vestiges depuis les caves. Il a été rebouché pour des raisons de sécurité et de circulation.

A partir de 1960, le petit bourg perd de son intérêt et les commerces vont s'installer à l'extérieur des remparts sur l'esplanade.

L'Eglise De Saint Grégoire

Eglise St Gregoire - TallardAvant 1562, l’église du village se trouvait bien en dehors des remparts, au niveau du cimetière actuel. Elle était dédiée à Saint Étienne. Mais en 1562 commencèrent les guerres de religions entre catholiques et protestants. Gap était devenu protestant et avait un véritable chef de guerre du nom de Lesdiguières qui voulait absolument s’emparer de Tallard et notamment du château, qui était la plus grande bâtisse des Hautes-Alpes. Les tallardiens décidèrent alors de détruire l’église Saint-Étienne, celle-ci servant de repère aux « huguenots » pour éviter l’invasion des protestants.

Les Guerres de religion terminées, les tallardiens décidèrent de faire construire une nouvelle église mais cette fois-ci à l’intérieur du village. Ils choisirent l’emplacement de deux chapelles, dont une dédiée à St Grégoire. C’est de celle-ci que provient le grand portail central très ouvragé de style renaissance.

Cette « nouvelle » église fut construite entre 1640 (on peut voir la date de la pose de la première pierre au dessus de la porte d’entrée) et 1644 (voir la date à l’intérieur de l’église sur la clé de voûte au dessus du maître autel).L’auteur des plans de l’église était un Jésuite professeur à Embrun, le Révérend Père Léoutaud. Par contre l’entrepreneur était un tallardien : Michel Reyberet.

Une fois terminée, on voulut lui donner comme titulaire Saint Grégoire, mais on s’aperçut alors qu’il n’était pas canonisé. Après quelques demandes ce souhait fut rapidement accepté par le Pape Innocent X, et l’on pu enfin placer l’église sous le vocable de Saint Grégoire, saint patron de la ville de Tallard.

Le 30 mai 1931, l’église est classée aux Monuments Historiques. Depuis elle vit au rythme des messes, des concerts d’orgue et des annuels pèlerinages arméniens.

La paroisse de Tallard regroupe les villages de Sigoyer, Fouillouse, Châteauvieux et Venterol.

Source: Wikipédia

Liens ...

- Communauté de commune de Tallard Barcillonnette (Patrimoine et Culture)

- Office de Tourisme de Tallard Barcillonnette

- Alpes Guide

___________
haut de page